Les 50 plus beaux lieux de 2022…

best of 2022

\\ Albums

01. Danger Mouse & Black Thought – Cheat Codes [BMG]

Le tant attendu retour au hip-hop de ce producteur de génie qui avait commencé à marquer le genre & les esprits il y a bientôt 2 décennies avec un de ses premiers faits d’armes, probablement le meilleur moment de toute l’histoire du mashup, son Grey Album, qui faisait s’accoupler le Black Album de Jay-Z & le White Album des Beatles. Depuis les chemins ont été multiples, l’histoire exceptionnelle, & la discographie générée pavée de petits joyaux.

Se tenter une traversée de la dite discographie peut être un exercice un brin conséquent, mais il ne me semblait pas accessoire de se remémorer pour les un.es, ou de mesurer pour les autres, le cheminement de cet homme de l’ombre aussi discret & versatile que talentueux & essentiel. Versant hip-hop donc d’abord, avec en tête de peloton sa légendaire collaboration en format long avec le regretté MF DOOM, précédée & suivie de son album avec Jemini & de productions éparses pour Busdriver, Prince Po ou plus récemment A$AP Rocky & Run The Jewels. Versant plus hybride ensuite, avec d’entrée de jeu la mise en son du Demon Days de Gorillaz, puis juste derrière son duo avec Cee-Lo, Gnarls Barkley, un hit mondial & 2 LP, & un peu plus tard le 1er album des angelins Electric Guest. Versant rock indé également, de quelques tracks pour The Rapture à son triplé de longs formats avec James Mercer sous l’alias Broken Bells, en passant par d’autres albums produits d’un bout à l’autre pour The Black Keys, Portugal. The Man, Parquet Courts ou The Good, The Bad & The Queen, le supagroup formé de Damon Albarn, Paul Simonon, Simon Tong & feu Tony Allen. Et enfin la pop, prise d’assaut sous tous les angles, folk & sortie de nulle part avec les disques de The Shortwave Set & Joker’s Daughter, sombre & magnifique avec l’album ultime d’une autre légende disparue, Mark Linkous & son band Sparklehorse, rétro-arty avec le Modern Guilt de Beck, trip-hop avec le 2nd album de l’ex-égérie de Tricky, Martina Topley-Bird, cinématographique avec l’album Rome qui réunit Daniele Luppi, Norah Jones & Jack White, scintillante avec Lux Prima, le fruit de sa rencontre avec Karen O, soul avec les 2 longs formats de Michael Kiwanuka…tout cela jusqu’à aller se frotter aux canons de la pop à dos rond, ce qui aura pu en surprendre ou décevoir plus d’un.e, avec des pièces pour Adele, U2 ou les Red Hot Chili Peppers dernière mouture. Soit, une œuvre globale dont la variété & la richesse impressionnent mais qui surtout ne comprend que de très rares faux pas en comparaison avec les enjambées majeures accomplies. Une œuvre dont le tout dernier fruit vient de tomber, un fruit savamment mûri qui marque donc le retour de Brian Burton à son premier amour, le hip-hop.

Une dizaine d’années que cet album était en gestation, évidemment pour cause d’agendas chargés du côté des 2 concernés, & l’attente n’a jamais vraiment suscité de quelconque peine puisque leur présence respective au sein de l’actualité, même si à différents degrés, a parsemé ces 10 dernières années. Mais même si nous n’étions donc pas en peine, le résultat, lui, est à la hauteur de toutes les attentes. Cheat Codes représente tout simplement la réunion de 2 artistes majeurs des 2 dernières décennies, qui sont ici tout bonnement à leur meilleur. Il n’y a pas un mauvais moment dans l’ensemble du disque. Un disque de hip-hop empli d’âme, une âme lo-fi de surcroît, qui se répand dans des tracks gorgées d’échantillons de soul, de sons analogiques aux résonances psyché, imprégnées de grain & de textures dans les arrangements des sons comme de la voix. Le timbre de Black Thought de The Roots donc, tant qu’à revenir au hip-hop autant le faire avec un des meilleurs, & cela additionné d’une brochette de convives classe A qui se passe le micro avec tout autant de brio (Run The Jewels, Raekwon, Michael Kiwanuka, Conway The Machine, A$AP Rocky, Kid Sister, Joey Badass, MF DOOM…). Pour la plupart des plumes que Danger Mouse a déjà croisé sur sa route & qu’il regroupe ici sur ses mélodies dont la signature est de plus en plus palpable, & cela peu importe le genre, on croise parfois des chemins qui ne sont pas sans nous rappeler certains déjà empruntés chez Broken Bells, Portugal. The Man ou les projets Rome & Lux Prima. Ce qui en fait d’ailleurs un disque de hip-hop qui peut autant concerner les puristes que les non-initiés, authentique & sans compromis tout en étant accessible & ouvert. Mais sa plus grande particularité réside encore dans le fait que c’est un disque qui ne s’inscrit dans aucune tendance ni aucune époque, hors-mode, hors-temps, hors-normes, un album de hip-hop brillant & intemporel, sculpté pour devenir éternel…

Pièces de choix : Cheat Codes / Aquamarine (ft. Michael Kiwanuka) / The Darkest Part (ft. Raekwon & Kid Sister) / No Gold Teeth / Belize (ft. MF DOOM)…

02. UTO – Touch the Lock [Pain Surprises + InFiné]

Sans même entrer de plain-pied au sein de son contenu, il y a d’emblée 2 choses inédites qui enrobent cette médaille d’argent 2022. Tout d’abord, c’est la première fois depuis l’ouverture de cette chronique en 2014 qu’un band français se place dans le trio de tête. Ensuite, cela est d’autant plus inédit que c’est un band qui alterne pièces en français & en anglais, ce qui demeure de mon point de vue un terrain glissant qui a rarement su embellir la moindre escapade, aussi aventureuse soit-elle. Sauf qu’ici, que nenni, l’exception est reine. Non seulement le duo fille-garçon parisien (Neysa Mae Barnett et Emile Larroche à l’état civil) peut se targuer de proposer un 1er album qui se situe sur le front, tant au niveau de l’inspiration que de la production, de ce qui se passe dans la chanson électro contemporaine du monde d’aujourd’hui, mais en plus, & c’est là toute la beauté de l’entreprise, leurs tracks interprétées en français font partie des points culminants de l’aventure. De leur univers sonique alternativement lascif & percussif évoluant au croisement de l’électro-psych-pop-trip-hop à leurs harmonies vocales aux multiples pistes complices qui pourraient parfois raviver en nous le fantôme de leurs consoeurs Mansfield.Tya désormais tues…la justesse, le décalage, le groove, l’émotion, dignement imprégnées & joliment véhiculées dans ce tout 1er LP, sont donc agrémentées ici & là de paroles chantées en français qui ne dénaturent jamais l’ensemble & au contraire même le magnifient. Ce qui de rebond en rebond peut nous amener à une étonnante déduction, UTO représente finalement une des réponses les plus pertinentes & inattendues à l’hégémonie anglophone qui règne dans le domaine des musiques hybrides d’aujourd’hui. Nous n’avons évidemment pas d’ennemi, mais nous savons désormais qui peut rivaliser…

Pièces de choix : This New Phase / À la Nage / Souvent Parfois / Délaisse

03. Lucrecia Dalt – ¡Ay! [RVNG]

Sans pour autant faire table rase du passé, ce 8ème album de l’artiste colombienne d’adoption berlinoise se place à part dans sa discographie, comme il se place finalement également à part dans le paysage de la chanson contemporaine, puisque c’est donc plutôt par là que s’effectue le virage de l’électronicienne. Les originelles atmosphères électroniques obscures & expérimentales restent présentes au loin, tapies dans le fond, mais sont occultées cette fois par une ribambelle de percussions, clarinette, flûte, trompette & contrebasse qui supplante le décor sur des rythmes latins en slow motion. Le ciel n’est plus complètement noir mais le soleil a encore du mal à percer. Lucrecia Dalt expliquait que pour la première fois elle s’était inspirée des musiques de son enfance vécue à Pereira en Colombie, notamment le son & le boléro. Passées au travers de son univers, elles nous emmènent finalement davantage au sein des fanfares bancales de Tom Waits dans ses grands moments, le temps des Rain Dogs & autres Frank’s Wild Years, justement quand Marc Ribot était dans le coin, lui qui se tournera vers les musiques latines versant oblique quelques années plus tard. De New-Orléans à Pereira il n’y a qu’un pas, & jamais nous aurions pu imaginer écrire cela en se penchant sur un disque de Lucrecia Dalt. C’est toute la magie de ce nouveau départ, réussir à convoquer Tom Waits, la chanson latine au féminin & les expérimentations électroniques en un seul & même mouvement, l’historique & le futuriste dans un seul & même disque. Ce n’est d’ailleurs peut-être qu’une escale pour Lucrecia Dalt dont chaque album ne ressemble jamais vraiment au précédent, même si nous pourrions souhaiter qu’elle reste justement là, à part, ailleurs, & qu’elle donne une suite à ce disque de chansons hybrides aussi magnifiques qu’uniques…

Pièces de choix : Atemporal / Enviada / Contenida / Dicen

04. Sorry – Anywhere But Here [Domino Recording]

05. Aldous Harding – Warm Chris [4AD]

06. Porridge Radio – Waterslide, Diving Board, Ladder to the Sky [Secretly Canadian]

07. Los Bitchos – Let the Festivities Begin! [City slang]

08. The Smile – A Light for Attracting Attention [XL Recordings]

09. Lesser Evil – Subterranean [indépendant]

10. J.Rocc – A Wonderful Letter [Stones Throw Records]

11. Santigold – Spirituals [Little Jerks Records]

12. MISZCZYK -Thyrsis of Etna [indépendant]

13. Pusha T – It’s Almost Dry [Getting Out Our Dreams + Def Jam]

14. Open Mike Eagle – Component System with the Auto Reverse [Auto Reverse Records]

15. Kilo Kish – American Gurl [Kisha Soundscapes]

16. Perera Elsewhere – Home [Friends of Friends]

17. RJD2 & STS – Escape from Sweet Auburn [RJ's Electrical Connections]

18. The Soundcarriers – Wilds [Phosphonic]

19. Marlowe – Marlowe 3 [Mello Music Group]

20. Mattiel – Georgia Gothic [ATO Records]

21. Ghostly Kisses – Heaven, Wait [Akira Records]

22. Big Thief – Dragon New Warm Mountain I Believe in You [4AD]

23. Kendrick Lamar – Mr. Morale & the Big Steppers [Top Dawg Entertainment + Aftermath + Interscope Records]

24. Kenny Beats – LOUIE [XL Recordings]

25. Viagra Boys – Cave World [YEAR0001]

26. Broken Bells – Into the Blue [30th Century Records]

27. Nate Husser – All Time High [+1 Records]

28. Naima Bock – Giant Palm [Sub Pop Records]

29. Maria Chiara Argiro – Forest City [Innovative Leisure]

30. Saya Gray – 19 Masters [Dirty Hit]

31. Billy Woods – Aethiopes [Backwoodz Studioz]

32. Attia Taylor – Space Ghost [Lame-O Records]

33. Sudan Archives – Natural Brown Prom Queen [Stones Throw Records]

34. Sly5thAve & Roberto Verastegui – Agua de Jamaica [Tru Thoughts]

35. Emily Wells – Regards to the End [Thesis & Instinct]

36. Jaguar Jonze – Bunny Mode [Nettwerk Music Group]

37. Spacemoth – No Past No Future [Wax Nine Records]

38. Denzel Curry – Melt My Eyez See Your Future [Loma Vista Recordings]

39. Black Star – No Fear of Time [indépendant]

40. Action Bronson – Cocodrillo Turbo [Loma Vista Recordings]

Bonus best remix LP : Run The Jewels – RTJ CU4TRO [Jewel Runners]

\\ Singles

41. SAULT – Stronger [Forever Living Originals]

42. Son Little – Like Neptune [Anti]

43. Tennyson – Get Gone [Counter Records]

44. Kristine Leschper – Ribbon [Anti]

45. Perfume Genius – Ugly Season [Matador Records]

46. Samm Henshaw – 8.16 [AWAL Recordings]

47. Alvvays – Very Online Guy [Polyvinyl Records]

48. Young Jesus – Ocean (ft. Tomberlin) [Saddle Creek]

49. Fantastic Negrito – Highest Bidder [Storefront Records]

50. La Rumeur – Saturé [Da Buzz]


Les Kdos Hors-Saison…Automne/Hiver 2022…

\\ Des nouveaux venus parmi nous…un projet hip-hop aux formes étranges & diverses qui brille de milles feux & nous vient de la Belgique la plus maléfique…

a3204360151_10



\\ Le fabuleux producteur L’Orange renoue pour un 3ème long format avec un de ses MC fétiches & en offre un des singles éclaireurs…

a2517320077_10

La Collection Été/Automne 2022…

Nous reprenons l’aventure là où nous l’avions laissée avec le petit show radio…
Nouvel enchaînement consacré à la belle actualité parue les mois derniers, 75 tracks // 225 minutes, & pas une seconde de plus…
Sélection & confection par mes soins pour les tiens…

>>> Diffusion dans les airs samedi 31 décembre 2022 à minuit sur les ondes de CISM 89.3 FM (Montréal) & sur le cism893.ca
>>> Collage : Sophie Moates

Sophie Moates

\\ intro
00.00.09 – Kendrick Lamar – United in Grief
                Mr. Morale & the Big Steppers / Top Dawg Entertainment + Aftermath + Interscope Records
00.04.17 – Tank & The Bangas – Oak Tree
                Red Balloon / UMG Recordings
00.07.05 – Sol Messiah – Roc Steady (ft. Sa-Roc)
                GOD CMPLX / Rhymesayers Entertainment
00.09.42 – Femme Deadly Venoms – Breathless (ft. Breathless)
                Femmenomenom / indépendant
00.10.54 – DJ Premier – Remy Rap (ft. Remy Ma & Rapsody)
                Hip Hop 50, Vol.1 (EP) / Mass Appeal
00.13.38 – Your Old Droog & Madlib – The Return of Sasquatch
                single / Nature Sounds
00.14.40 – Danger Mouse & Black Thought – Cheat Codes
                Cheat Codes / BMG
00.16.52 – Danger Mouse & Black Thought – Aquamarine (ft. Michael Kiwanuka)
                Cheat Codes / BMG
00.20.33 – Sampa The Great – Can I Live? (ft. W.I.T.C.H.)
                As Above, So Below / Loma Vista Recordings
00.24.35 – STS x RJD2 – Whatchawannado
                Escape from Sweet Auburn / RJ’s Electrical Connections
00.28.12 – LMD & Madlib – LMD skit 1 (interlude)
                Flying High / Bang Ya Head
00.28.28 – Sly5thAve & JSWISS – Energy
                Somebody’s Gotta Do It / Tru Thoughts
00.31.37 – Nate Husser – On Deck (with Cousin Stizz)
                All Time High / +1 Records
00.34.28 – Kenny Beats – Family Tree
                Louie / XL Recordings
00.36.40 – Greentea Peng – Look to Him
                Greenzone 108 / EMI
00.40.37 – Yaya Bey – Meet Me in Brooklyn
                Remember Your North Star / Big Dada
00.42.00 – Santigold – Ushers of the New World
                Spirituals / Little Jerk Records
00.45.20 – Moonchild Sanelly – Over You
                Phases / Transgressive Records
00.48.22 – Santigold – Ain’t Ready
                Spirituals / Little Jerk Records
00.51.31 – Sudan Archives – Selfish Soul
                Natural Brown Prom Queen / Stones Throw Records
00.53.55 – The Go! Team – Divebomb
                single / Memphis Industries
00.56.58 – Algiers – Irreversible Damage (ft. Zack De La Rocha)
                single / Matador Records
01.01.16 – Obongjayar – Message in a Hammer
                Some Nights I Dream of Doors / September Recordings
01.04.44 – Young Fathers – I Saw
                single / Ninja Tune
01.08.09 – Nas – Legit
                King’s Disease III / Mass Appeal
01.11.29 – Run The Jewels – El Suelo Debajo (Son Rompe Pera’s Versión)
                RTJ CU4TRO / Jewel Runners
01.13.54 – Marlowe – Heist
                Marlowe 3 / Mello Music Group
01.16.18 – They Hate Change – Breathing
                Finally, New / Jagjaguwar
01.19.11 – Bob Vylan – Wicked & Bad
                Bob Vylan Presents the Price of Life / Ghost Theatre
01.21.25 – Orbital & Sleaford Mods – Dirty Rat
                single / Orbital Recordings
01.24.51 – Daphni – Always There
                Cherry / Jiaolong
01.28.04 – Leikeli47 – BITM
                Shape Up / Harcover + RCA Records
01.31.01 – Hercules & Love Affair – One (ft. ANOHNI)
                In Amber / BMG
01.35.24 – Hot Chip – Down
                Freakout-Release / Domino Recording
01.39.13 – P.H.F. – Sabbath Shirt (ft. fantasyluv)
                Purest Hell / Danger Collective Records
01.41.04 – Hudson Mohawke – Dance Forever
                Cry Sugar / Warp Records
01.44.09 – Jennifer Vanilla – Humility’s Disease
                Castle in the Sky / Sinderlyn
01.46.58 – Daniela Lalita – Tenía Razón
                Trececerotres (EP) / Young
01.49.40 – Saya Gray – Saving Grace
                19 Masters / Dirty Hit
01.52.27 – Red Snapper – Tarzan
                Everybody is Somebody / Lo Recordings
01.55.45 – J. Rocc – Dancing With the Best
                A Wonderful Letter / Stones Throw Records
01.59.41 – The Comet Is Coming – CODE
                Hyper-Dimensional Expansion Beam / An Impulse! Records + Verve Label Group
02.03.26 – Spacemoth – Waves Come Crashing
                No Past No Future / Wax Nine Records
02.06.43 – Alvvays – Very Online Guy
                Blue Rev / Polyvinyl Records
02.08.58 – The Smile – We Don’t Know What Tomorrow Brings
                A Light for Attractive Attention / XL Recordings
02.11.57 – Jaguar Jonze – Who Died and Made You King?
                Bunny Mode / Nettwerk Music Group
02.14.08 – Viagra Boys – Punk Rock Loser
                Cave World / YEAR0001
02.18.04 – SAULT – Heal the World
                Today & Tomorrow / Forever Living Originals
02.20.15 – Porridge Radio – I Hope She’s Okay 2
                Waterslide, Diving Board, Ladder to the Sky / Secretly Canadian
02.22.39 – Sorry – Key to the City
                Anywhere but Here / Domino Recording
02.26.08 – Broken Bells – We’re Not in Orbit Yet…
                Into the Blue / 30th Century Records
02.31.05 – Young Jesus – Ocean (ft. Tomberlin)
                Shepherd Head / Saddle Creek
02.35.14 – Son Little – Like Neptune
                Like Neptune / Anti
02.38.24 – SAULT – Morning Sun
                11 / Forever Living Originals
02.40.15 – Perfume Genius – Ugly Season
                Ugly Season / Matador Records
02.44.35 – MISZCZYK – In the Dark (ft. Laetitia Sadier)
                Thyrsis of Etna / We Are Time
02.46.37 – Perera Elsewhere – Translate Optimiser
                Home / Friends Of Friends
02.49.48 – Lucrecia Dalt – Atemporal
                Ay! / RVNG
02.52.12 – Poliça – Sweet Memz
                Madness / Memphis Industries
02.56.58 – Yeah Yeah Yeahs – Spitting off the Edge of the World (ft. Perfume Genius)
                Cool it Down / Secretly Canadian
03.01.04 – Zola Jesus – Lost
                Arkhon / Sacred Bones Records
03.03.41 – Kaitlyn Aurelia Smith – Unbraid: The Merge
                Let’s Turn it into Sound / Ghostly International
03.07.01 – Romare – Walking in the Rain
                Fantasy / Believe
03.11.06 – SAULT – Stronger
                Earth / Forever Living Originals
03.14.54 – Flying Lotus – The Room (ft. Devin Tracy)
                single / Warp Records
03.17.08 – Quelle Chris – Cui Prodest (ft. Denmark Vessey & J Jig Cicero)
                Deathfame / Mello Music Group
03.20.09 – Silent Strike & Lucia – Skip (ft. Tricky)
                single / False Idols
03.22.09 – Nosaj Thing – My Soul or Something (ft. KAZU)
                Continua / LuckyMe
03.25.33 – Daniel Avery – Only (ft. Jonnine)
                Ultra Truth / Phantasy Sound
03.27.53 – Lesser Evil – Fiction
                Subterranean / indépendant
03.30.54 – FOXTROTT – Take it Back
                single / indépendant
03.35.09 – Purity Ring – Fineshrine
                Shrines X / 4AD
03.36.19 – Maria Chiara Argiró – Greenarp
                Forest city / Innovative Leisure
03.39.33 – UTO – À la Nage
                Touch the Lock / InFiné + Pain Surprises
03.42.05 – black midi – Half Time (interlude)
                Hellfire / Rough Trade Records
03.42.19 – Grems – L’Algo (ft. JP Manova)
                10PKHO / indépendant